JEAN-CLAUDE G44 PHOTOGRAPH

JEAN-CLAUDE G44 PHOTOGRAPH

LE SAINT-MICHEL II, VOILIER DE LÉGENDE À PORNIC

Longueur de tête en tête : 13,27m
Largeur : 3,52m
Tirant d'eau : 2,25m
Jauge : 19 tonneaux
Grand voile : 74,25m²
Clinfoc : 30,40m²
Foc : 26,25m²
Trinquette : 18,90m²
Flèche : 30m²

 

En 1874, Jules Verne est admis au Yacht Club de France comme écrivain et marin. Il est alors propriétaire d'une simple chaloupe pontée - baptisée le Saint-Michel I - sur laquelle il a écrit Vingt mille lieues sous les mers.

 

Son entrée au Yacht Club de France le pousse à chercher un bateau plus grand, digne de sa nomination. C'est sur les conseils de son ami Paul Bos que Jules Verne s'intéresse aux cotres. Il commande le Saint-Michel II aux chantiers Lemarchand du Havre à la fin 1875 en imposant que le bateau soit terminé pour avril 1876.

Dès son lancement à Boulogne en mai 1876, Jules Verne sillonne la Manche et les côtes de l'Angleterre.

Jules Verne est enchanté, le Saint-Michel II est rapide et confortable. Pendant 18 mois, il effectue plusieurs navigations hauturières. C'est lors d'un retour à Nantes que Jules Verne croise le futur Saint-Michel III et décide d'acheter ce steam-yacht en métal de 35 mètres de longueur avec lequel il fait ses grandes navigations en Manche, Atlantique et Méditerranée.

Quant-à lui, le Saint-Michel II retrouve sa vocation de bateau de travail. Il est alors rebaptisé en Loire I et navigue pour le compte du pilotage à Saint-Nazaire. En 1892, il est retiré du service et est acheté par un yachtman malouin. Puis, en 1901, il est vendu au bagne de Belle-Île où il sert de navette entre le continent et la colonie pénitentiaire. Il est détruit en 1911.

Depuis 2005, l'association La Cale 2 l'île a entrepris la construction à l'identique du Saint-Michel II. 
C'est sa coque en forme qui a été mise à l'eau samedi 27 juin 2009.

 

 

 

 

Samedi 27 juin 2009, avait lieu le lancement du Saint Michel 2 depuis la Cale n°3 de l'Île de Nantes. Pour la mise à l'eau de la réplique du cotre de Jules Verne dont la construction à l'identique est engagée depuis 2005, une grande fête sur les quais était organisée par l'association La Cale 2 l'île.

 

Le Saint-Michel a été lancé à la mode ancienne depuis une cale directement dans la Loire à 10h06.

Avant la mise en Loire, il a fallu construire la réplique de la coque et son lest. Une vingtaine de bénévoles de l'association la Cale 2 l'île s'attèle à la construction du fameux cotre de Jules Verne depuis 2005, année symbolique du centenaire de la mort de l'écrivain nantais. 

La reconstruction de la coque en forme s'est déroulée, grâce aux avis d'expert de deux charpentiers de marine, avec la collaboration d'étudiants de l'école d'architecture, de l'école du bois et des compagnons du devoir. Les plans en forme proviennent des archives de la médiathèque de Nantes. 

À terme, le Saint-Michel II accueillera le public désireux de partir à la découverte de la Loire entre Nantes et Saint-Nazaire à bord d'un bateau de caractère, d'embarquer dans le sillage des croisières de Jules Verne en Europe. Pour les scolaires, une sensibilisation tout aussi marine que littéraire est prévue.



05/08/2011
1 Poster un commentaire